Les autres gens: la fin d’une épopée?

En mars dernier, Thomas Cadène a annoncé la fin de sa bédénovela désormais culte. Mais Les autres gens, c’est vraiment fini ?

Faisant glisser une mèche de cheveux couleur souffre vers son oreille, Mathilde sourit à son amant comme si elle le découvrait pour la première fois. Stéphane, les joues rouges d’émotion et de fatigue, lui caressa la nuque : « Mais non, ma puce. Voici quarante ans que nous nous connaissons. Tu sais bien, quand tu as gagné l’Euromillions… Tu ne te souviens pas ? » Mathilde était gênée. Etait-ce le fruit d’une Alzheimer précoce ou était-elle vraiment une coureuse de caleçons ? L’histoire des Autres gens aurait pu en arriver là. Mais non, la série – première Webo-bédénovela, rappelons-le – s’arrête au bout de deux saisons, soit plus de 200 épisodes. Thomas Cadène, scénariste et à l’origine du projet, en a fait l’annonce début mars, pour les deux ans du (déjà bien) gros bébé. Il évoquait un manque de moyens humains et financiers. « Je suis content de ce qu’on a fait et je n’ai pas envie de m’épuiser », évoquait-il pour Echos Art.

Cette annonce a provoqué, il est vrai, un petit coup de jus sur le monde d’Internet, déployant chroniques et interviews du manitou de la BD numérique. Car la bédénovela était bien présente sur le Web, et notamment sur les réseaux sociaux avec un Thomas Cadène extrêmement dynamique. Un trou, diront pas mal de lecteurs dès juillet ? Sans doute, car Les autres gens a réussi un véritable pari : associer Internet à l’abonnement payant, créer une habitude pour le lecteur à la manière d’une série TV, faire rencontrer des dessinateurs pour mener ce grand projet.

Pour le coup, l’histoire de Mathilde Islematy et de ses amis a révolutionné le concept de BD numérique, encore à l’état embryonnaire, quand même, en mars 2010. « Internet permettait la diffusion de manière extrêmement simple, expliquait Thomas Cadène pour mouvement.net. Dès qu’on a réellement commencé à parler de la bande dessinée numérique, en 2006, c’était l’occasion de lancer le concept de feuilleton en BD, mais ça n’allait jamais plus loin. Alors je l’ai fait de mon côté. J’ai réalisé les choses par petites étapes et ça s’est construit un peu naturellement. Finalement il y a des gens qui ont voulu me suivre. » Plus que suivre,de nombreux auteurs se sont rattachés au projet petit à petit. Et, du coup, la série a révélé de jeunes auteurs de talent, et notamment Loïc Sécheresse avec ses lignes dynamiques à l’évocation futuriste.

Depuis avril 2011, les éditions Dupuis publient la série en édition papier en même temps que la version Web, mais avec un retard d’environ un an. Il est vrai que les livres ont de quoi faire envie : de gros pavés souples à la maquette aérée. Et les dos des ouvrages brillent de belles couleurs dans la bibliothèque. Si l’histoire de Mathilde prend fin, celle des Autres gens a quelques beaux jours devant elle : Dupuis poursuit sa publication, avec les tomes 6 et 7 réunis, depuis vendredi 22 en librairie, et les tomes 8 et 9 qui devrait paraître à la rentrée. En plus, Thomas Cadène évoquait lui-même la possibilité d’une rediffusion de la série sur le Web. Gageons également que de nouveaux projets de BD numérique vont affleurer d’ici peu. Les autres gens, après tout, c’est également une expérience, un modèle économique, et donc forcément une réussite littéraire.

Crédits: © Thomas Cadène/Dupuis, Sécheresse, Bandini.

A lire :
L’interview sur le projet dans Thomas Cadène et ses autres gens
Une table ronde au Salon du livre en 2011 avec la présence de Thomas Cadène
L’interview Les autres gens, "on arrête parce que c’est bien"
Et l’analyse du projet sur mouvement.net Quand le Web fait des bulles

Les autres gens #06#07, dirigé par Thomas Cadène (Dupuis), sorti le 22 juin 2012.

Gwendal Fossois

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s